accueil les thèmes méthodes participer ? contact
tu es le
ème visiteur. Merci !



                                     le 29 mai 2013 à 22 h 59 a eu lieu                                       le passage de l'astéroïde 1998 QE2
                                      et de sa lune à 5,8 millions de
                                      kilomètres de notre planète Terre.

                                     Les astéroïdes, c'est plein de                                       mystères, de voyage, d'inconnus,
                                      de découvertes, c'est le monde
                                      merveilleux de l'espace…

Alors, si t'es un atrophié du bulbe
et que tu ne veux savoir que le minimum syndical,
clique ici.
Si ta cervelle pèse plus de 1 g,
et que tu veux en savoir un max,
clique ici.

EXPLICATIONS COMPLÈTES DES ASTÉROÏDES
ET VERSION COMPLÈTE DE L' ÉVÉNEMENT

    Qu'est-ce qu'un astéroïde ?

    Un astéroïde, c'est un petit corps du Système solaire composé de roche, de métaux et de glace. Il a une forme irrégulière et ses dimensions varient de quelques dizaines de mètres à plusieurs kilomètres.

    Le premier fut découvert en 1801, et on en dénombre actuellement plus de 560 000 (ça en fait déjà pas mal, mon cousin !). Une grande partie évolue sur une orbite située entre Mars et Jupiter : la ceinture d’astéroïdes. Elle n’est pas nettement définie, mais se situe entre 2 et 4 fois la distance Terre-Soleil. Un autre groupement important est situé au-delà de l’orbite de Neptune : la ceinture de Kuiper. La composition des astéroïdes de la ceinture de Kuiper est plus riche en glace et plus pauvre en métaux et en roche, ce qui les apparente à des noyaux cométaires. Contrairement aux comètes les astéroïdes sont inactifs, cependant quelques-uns ont été observés avec une activité cométaire.

    On suppose que les astéroïdes sont des restes du disque protoplanétaire qui ne se sont pas regroupés en planètes pendant sa formation.

    Certains astéroïdes croisant l’orbite de la Terre (appelés géocroiseurs) sont considérés comme objets potentiellement dangereux, à cause du risque de collision, et sont surveillés par des systèmes automatisés.

    La taille d'un astéroïde est très variable. Elle va de moins d'un kilomètre à près de 1.000 km de diamètre. Y'en a pour tous les goûts, mon pote !

Quand tu rencontreras dans le texte des mots en bleu et soulignés en bleu aussi, c'est qu'il y a un lien vers une lightbox (image explicative simple). N'hésite pas à cliquer, l'image va apparaître, puis tu cliques dans la petite croix pour la faire disparaître. Cela ne te fera pas passer à une autre page, tu pourras continuer à lire ici.

Fais un essai en cliquant ici


    Classification des astéroïdes

    Les astéroïdes sont divisés en 3 catégories selon leur composition :

         - catégorie C : Le « C » signifie carboné. Ils sont sombres et composés principalement de carbone et de silicates hydratés. Ils sont similaires aux météorites chondrites carbonées. Leur composition chimique est proche de celle du système solaire primitif, sans les éléments légers et volatils comme les glaces. Leur spectre est plutôt bleu et plat. Ils représentent 60 % des astéroïdes connus.

         - catégorie S : Le S correspondant à la silice. Composés de roches, de fer et de nickel, ils constituent 30 % de l’ensemble des astéroïdes. Ils sont assez brillants. Leur spectre se situe vers le rouge, similaire à celui des météorites sidérolithes.

         - M : ils sont entièrement constitués de fer et de nickel. Cette classe inclut la plupart du reste des astéroïdes. M signifie métallique.

    Il existe aussi une douzaine d'autres types beaucoup plus rares.

*****

    Les astéroïdes sont aussi classés par catégories en fonction de leur place dans le système solaire.

         - La Ceinture principale: localisée entre Mars et Jupiter entre 2 et 4 UA du Soleil; ils sont divisés en sous-groupes: Hungarias, Floras, Phocaea, Koronis, Eos, Themis, Cybeles et Hildas (lesquels sont nommés d'après l'astéroïde principal dans le groupe).

         - Les géocroiseurs ; des astéroïdes proches de la Terre divisés en 3 groupes :

         - Les Atens : dont le demi-grand axe est d'au moins de 1.0 UA et l'aphélie plus grand que 0.983 UA.

         - Les Apollos : dont le demi-grand axe est plus grand que 1.0 UA et le périhélie d'au moins de 1.017 UA.

         - Les Amors : dont le périhélie est compris entre 1.017 et 1.3 UA.

         - Les astéroïdes troyens localisés proche des points de Lagrange de Jupiter (60 degrés devant et derrière Jupiter sur son orbite). Il existe aussi quelques astéroïdes aux points de Lagrange de La Terre, Mars et de Neptune.

         - Les Centaures qui sont localisés dans le système solaire externe comme (2060) Chiron, (5335) Damoclès et (5145) Pholus.

*****

    Les astéroïdes sont aussi parfois regroupés en famille.

    Les astéroïdes sont aussi parfois regroupés en famille : ils évoluent par groupe ayant sensiblement la même orbite. La Terre, par la gravitation, maintient les orbites de tous les corps célestes. Véritable projectile, un objet spatial qu’il soit satellite, sonde ou encore planète, comète ou astéroïde est lancé à une vitesse vertigineuse sur une route ininterrompue et inévitable : son orbite (voir l'animation d'une orbite).

    Enfin, il semble que la composition des astéroïdes d’un groupe soit semblable, ce qui accrédite l’hypothèse selon laquelle les astéroïdes qui composent la famille proviennent d’un seul et même corps qui se serait fragmenté lors d’une collision.


SOMMAIRE DE CETTE PAGE

retour haut de page

Explications complètes des astéroïdes et version

complète de l'événement




         

- qu'est-ce qu'un astéroïde ?

- la classification des astéroïdes

- formation des astéroïdes

- compléments d'informations

- l'astéroïde 1998 QE2




         


retour haut de page

Explications light des astéroïdes et version

light de l'événement




         

- qu'est-ce qu'un astéroïde ?

- la classification des astéroïdes

- formation des astéroïdes

- compléments d'informations

- l'astéroïde 1998 QE2




         


    En janvier 1801, Giuseppe Piazzi a découvert un objet qui en premier lieu lui fit penser qu'il avait découvert une nouvelle comète. Mais après avoir déterminé son orbite il se rendit compte que ce n'était pas une comète mais une petite planète. Piazzi l'a nomma Cérès. Puis trois autres petits corps furent découverts au cours des années suivantes : Pallas, Vesta, et Junon. A la fin du 19e siècle on en avait découvert plusieurs centaines, et on nomma alors cette famille d'objets gravitant entre Mars et Jupiter : les astéroïdes.

Compléments d'informations sur les astéroïdes

    Ils sont extrêmement nombreux (des milliards selon certains !) et leur nombre croit proportionnellement à leur petitesse ; en effet lorsque la taille diminue d'un facteur 10, leur nombre augmente d'un facteur 100.

  Il n'en existe pas deux identiques, ils sont tous différents de par leur taille, leur forme, leur couleur, leur période de rotation et surtout leur composition.

  Près de 543 711 ont été répertoriés. Il existe environ 400 000 astéroïdes dont la taille dépasse le kilomètre et on en connaît 26 dont la taille est supérieure à 200 km.

  Le plus grand d'entre eux est Cérès avec un diamètre dépassant 900 km.

  Malgré leur nombre, ils ont chacun un espace vital de plusieurs millions de kilomètres.

  La masse totale de tous les astéroïdes est inférieure à celle de la Lune.

comment sont

    (243) Ida et (951) Gaspra ont été photographiés par la sonde Galileo lors de son voyage pour Jupiter. La mission Near-Shoemaker a survolé (253) Mathilde le 27 juin 1997 puis s'est mise en orbite autour de (433) Eros le 12 février 2000 avant de se poser à sa surface le 12 février 2001. La sonde Hayabusa s'est posée sur l'astéroïde (25146) Itokawa le 19 novembre 2005.

    Leurs formes sont très irrégulières, elles peuvent être de la forme planétaire ou très insolite comme cacahuètes ou patatoïde (déf). Certains semblent même être formés de deux blocs réunis par accrétion (def).

    Formation des astéroïdes

    Deux théories sont avancées quant à leur formation :

    La première affirme que les astéroïdes pourraient être les restes d'une planète qui aurait explosé il y a 16 millions d'années.

    La deuxième qu'il s'agirait de reste de la nébuleuse primitive qui n'aurait pas pu s'échapper des perturbations gravitationnelles de Jupiter.

    Il existe aussi les astéroïdes binaire. Ce terme désigne un système de deux astéroïdes tournant l'un autour de l'autre et de tailles équivalentes. Un exemple d'astéroïde binaire est 90 Antiope, dont les deux composants de taille égale orbitent l'un autour de l'autre.


#haut_page_moi #haut_page_moi #haut_page_moi

                                     
Alors, l'astéroïde 1998 QE2 ?

Il est passé (avec sa petite lune)
le 29 mai 2013 à 22 h 59 à
5,8 millions de kilomètres de
notre planète Terre.

         Le 31 mai 2013, l'astéroïde 1998 QE2 est sereinement passé près de notre planète, à 3,6 millions de miles (5.800.000 km), soit environ 15 fois la distance de la Terre à la Lune.





















          En animation, l'orbite de 1998 QE2, ça donne ça :












         






         1998 QE2 n'a pas beaucoup d'intérêt pour les astronomes et les scientifiques à l'affût d'astéroïdes dangereux (pas de risque de collision avec la Terre), mais il est intéressant pour ceux qui souhaitent obtenir une série d'images à haute résolution qui pourraient révéler une foule de caractéristiques, dont de surface.
          Chaque fois qu'un astéroïde se rapproche de très près, il offre la possibilité aux scientifiques de l'étudier en détail pour comprendre sa taille, sa forme, sa rotation, ses caractéristiques de surface, et tous renseignements utiles pour en connaître son origine.
         Un astéroïde passant près de la Terre, ce sont des nouvelles mesures de sa distance, de sa vitesse, de son orbite, de ses mouvements plus lointains dans l'avenir.
         1998 QE2, lors de son passage, a été observé surtout par le radar de Goldstone en Californie. La résolution fournie par cette antenne mobile de 70 m de diamètre a permis de saisir des détails d'environ 4 m sur l'astéroïde, quand ce dernier a été au plus près de la Terre. Un autre radiotélescope a participé à l'étude de 1998 QE2 : il s'agit de l’antenne fixe de 305 m de diamètre d'Arecibo, sur l'île de Porto Rico.













L'astéroïde 1998 QE2 filmé avec sa lune (le petit point blanc)

         1998 QE2 a été découvert le 19 août 1998, par l'Institut de Technologie du Massachusetts Lincoln, au Nouveau-Mexique, dans le cadre du programme de recherche d'astéroïdes Terre (LINEAR) près de Socorro.
                                      

















L'astéroïde 1998 QE2 filmé lors de son passage. IMPRESSIONNANT !!!

         Ci-dessous, je te mets un petit film qui ne concerne pas 1998 QE2, mais qui concerne un autre astéroïde géocroiseur dénommé 2004 FH. Cet astéroïde a donc été filmé lors d'un passage près de la Terre. Pourquoi je te mets ce petit film ? Tout simplement, d'abord, parce que c'est très impressionnant de voir des astéroïdes se balader dans l'espace, mais aussi parce que un moment tu vois vers le bas de l'image un objet traverser l'espace très rapidement. Il s'agit d'un satellite artificiel. On circule dans l'espace maintenant comme sur les Champs Elysées : "tiens, salut satellite, moi je suis un astéroïde, bonjour chez toi" !!








L'astéroïde 2004 FH filmé saluant un satellite !


#haut_page_moi
EXPLICATIONS LIGHT DES ASTÉROÏDES
ET VERSION LIGHT DE L' ÉVÉNEMENT

Quand tu rencontreras dans le texte des mots en bleu et soulignés en bleu aussi, c'est qu'il y a un lien vers une lightbox (image explicative simple). N'hésite pas à cliquer, l'image va apparaître, puis tu cliques dans la petite croix pour la faire disparaître. Cela ne te fera pas passer à une autre page, tu pourras continuer à lire ici.

Fais un essai en cliquant ici


    Qu'est-ce qu'un astéroïde ?

    Un astéroïde, c'est un petit corps du Système solaire composé de roche, de métaux et de glace. Il a une forme irrégulière et ses dimensions varient de quelques dizaines de mètres à plusieurs kilomètres.

    On en dénombre actuellement plus de 560 000 (ça en fait déjà pas mal, mon cousin !). Une grande partie évolue sur une orbite située entre Mars et Jupiter : la ceinture d’astéroïdes.

     On suppose que les astéroïdes sont des petits astres de l'espace qui ne se sont pas regroupés en planètes pendant sa formation.

    Certains astéroïdes croisant l’orbite de la Terre sont considérés comme objets potentiellement dangereux, à cause du risque de collision, et sont surveillés par des systèmes automatisés.

    La taille d'un astéroïde est très variable. Elle va de moins d'un kilomètre à près de 1.000 km de diamètre. Y'en a pour tous les goûts, mon pote !

#haut_page_moi


    Le plus grand d'entre eux est Cérès avec un diamètre dépassant 900 km.

  Malgré leur nombre, ils ont chacun un espace vital de plusieurs millions de kilomètres.

  La masse totale de tous les astéroïdes est inférieure à celle de la Lune.

Compléments d'informations sur les astéroïdes

    Formation des astéroïdes

    Deux théories sont avancées quant à leur formation :

    La première affirme que les astéroïdes pourraient être les restes d'une planète qui aurait explosé il y a 16 millions d'années.

    La deuxième qu'il s'agirait de reste de la nébuleuse primitive qui n'aurait pas pu s'échapper des perturbations gravitationnelles de Jupiter.



                                     
Alors, l'astéroïde 1998 QE2 ?

Il est passé (avec sa petite lune)
le 29 mai 2013 à 22 h 59 à
5,8 millions de kilomètres de
notre planète Terre.

         Le 31 mai 2013, l'astéroïde 1998 QE2 est sereinement passé près de notre planète, à 3,6 millions de miles (5.800.000 km), soit environ 15 fois la distance de la Terre à la Lune.





















          1998 QE2 n'a pas beaucoup d'intérêt pour les astronomes et les scientifiques à l'affût d'astéroïdes dangereux (pas de risque de collision avec la Terre), mais il est intéressant pour ceux qui souhaitent obtenir une série d'images à haute résolution qui pourraient révéler une foule de caractéristiques, comme sa taille, sa forme, sa rotation, ses caractéristiques de surface, et tous renseignements utiles pour en connaître son origine.          


          

















L'astéroïde 1998 QE2 filmé lors de son passage. IMPRESSIONNANT !!!


    Classification des astéroïdes

    Les astéroïdes sont divisés en 3 catégories selon leur composition :

         - catégorie C : leur composition chimique est proche de celle du système solaire primitif, sans les éléments légers et volatils comme les glaces. Ils représentent 60 % des astéroïdes connus.

         - catégorie S : composés de roches, de fer et de nickel, ils constituent 30 % de l’ensemble des astéroïdes.

         - M : ils sont entièrement constitués de fer et de nickel. Cette classe inclut la plupart du reste des astéroïdes.

*****

    



#haut_page_moi #haut_page_moi

Les astéroïdes sont aussi parfois regroupés en famille.

    Les astéroïdes sont aussi parfois regroupés en famille : ils évoluent par groupe ayant sensiblement la même orbite. La Terre, par la gravitation, maintient les orbites de tous les corps célestes. Véritable projectile, un objet spatial qu’il soit satellite, sonde ou encore planète, comète ou astéroïde est lancé à une vitesse vertigineuse sur une route ininterrompue et inévitable : son orbite (voir l'animation d'une orbite).

    Enfin, il semble que la composition des astéroïdes d’un groupe soit semblable, ce qui accrédite l’hypothèse selon laquelle les astéroïdes qui composent la famille proviennent d’un seul et même corps qui se serait fragmenté lors d’une collision.

Et bien, voilà. Tu sais tout sur les astéroïdes.

N'oublie pas d'explorer les autres pages du site !

signer le Livre d'Or, merci !

les articles ?
rédigés
les articles ?
rédigés