accueil méthodes thèmes exeptionnel contact



plan du site

plan du site

ht2550



février 2017

L'agence spatiale américaine a annoncé la découverte de 7 exoplanètes, d'une taille comparable à celle de la Terre.
Elles gravitent autour d'une étoile de notre galaxie située
à 40 années-lumière de notre système solaire.
Elles ont été repérées autour d'une étoile située dans
notre galaxie, à l'aide de plusieurs télescopes.
Elles ont une taille comparable à celle de la Terre
et sont proches les unes des autres.

Incroyable comme découverte !

Leur rayon est plus ou moins 15% celui de la Terre,  
"Vingt ans après les premières exoplanètes, il s'agit
sans nul doute d'une des plus grandes découvertes
dans le domaine des planètes extrasolaires",
estime Didier Queloz, de l'Université de Genève.
La Nasa a annoncé la découverte inédite
de 7 exoplanètes de la taille de la
Terre en février 2017.
IN-CRO-YABLE !!

 Une étoile à 40 années-lumière de la Terre

Selon la revue Nature, qui a publié l'information juste avant la conférence de la Nasa, trois de ces exoplanètes pourraient abriter des océans d'eau liquide et donc potentiellement de la vie. "L'eau liquide est un pré-requis à l'existence de la vie" même si cela n'est pas une condition suffisante, car il faut aussi "la présence des bonnes molécules", rappelle Franck Selsis.

Les sept planètes ont des températures proches de celles de la Terre et tournent autour d'une toute petite étoile ultra-froide appelée TRAPPIST-1. Elle est située dans notre galaxie, à "seulement" à 40 années-lumière de nous.
Il s'agit à ce jour du plus grand nombre de planètes découvertes autour d'une seule étoile, en dehors de notre système solaire.

L'équipe internationale, dirigée par l'astronome belge Michaël Gillon de l'Université de Liège, avait déjà découvert fin 2015 trois de ces planètes à partir du petit télescope TRAPPIST de l'ESO (Observatoire européen austral) basé au Chili. Mais grâce notamment au télescope spatial Spitzer de la NASA, les scientifiques ont pu progresser à grands pas dans leurs observations et ont recensé finalement sept planètes de la taille de la Terre.  
Le système planétaire a été détecté grâce à la méthode des transits. Elle permet de repérer la présence d'une planète lorsque celle-ci passe devant le disque de son étoile, car cela provoque une légère baisse de la luminosité (appelée transit). Six de ces planètes tournent autour de la naine rouge en 1,5 à 12 jours. Elles sont beaucoup plus proches de leur étoile que la Terre du Soleil. Du fait des forces de marée, elles présentent toujours la même face à leur étoile.

Sommes nous seuls?
"L'une de nos priorités scientifiques majeures est de répondre à la question 'Sommes nous seuls?', et trouver autant de planètes comme celles-ci, dans une zone habitable, est un remarquable pas vers cet objectif", a commenté Thomas Zurbuchen, qui dirige les missions scientifiques de la Nasa.  

Combien existe-t-il d'exoplanètes ?

Au 1er décembre 2017, 3.710 exoplanètes ont été confirmées dans 2.780 systèmes planétaires, dont 621 systèmes planétaires multiples. Plusieurs milliers d'exoplanètes supplémentaires découvertes au moyen de télescopes terrestres ou d'observatoires spatiaux, dont Kepler, sont en attente de confirmation. En extrapolant à partir des découvertes déjà effectuées, il existerait au moins 100 milliards de planètes rien que dans notre galaxie.

Une exoplanète, ou planète extrasolaire,

est une planète située en dehors du Système solaire

Comment sont détectées les exoplanètes ?

    Les méthodes de détection utilisées sont principalement au nombre de deux :

    - la méthode du transit qui identifie une planète lorsque celle-ci passe devant son étoile en mesurant l'affaiblissement de l'intensité lumineuse de l'astre.

    - la méthode des vitesses radiales (méthode spectroscopique utilisée pour mesurer la vitesse relative d'objets, le long de l'axe de visée) qui déduit la présence d'une planète à travers l'incidence de son attraction gravitationnelle sur la vitesse radiale de son étoile

     Un biais découlant de ces méthodes a abouti à la détection d'une majorité de planètes aux caractéristiques très différentes de celles présentes dans le Système solaire, en particulier de planètes gazeuses très proches de leur étoile hôte. Ces nouveaux types de planète ont néanmoins entrainé une remise en cause radicale des modèles de formation des systèmes planétaires qui avaient été élaborés en se basant sur le seul Système solaire. Depuis que les méthodes de détection se sont améliorées, les études visent également à mettre en évidence des planètes aux caractéristiques proches de celles de la Terre orbitant dans la zone habitable de leur étoile.

Histoire des découvertes des exoplanètes ?

    L'existence de planètes situées en dehors du Système solaire est évoquée dès le XVIème siècle, mais ce n'est qu'au cours du XIXème siècle que les exoplanètes deviennent l'objet de recherches scientifiques.

     Beaucoup d'astronomes supposent qu'elles peuvent exister, mais aucun moyen technique d'observation ne permet de prouver leur existence. La distance, mais aussi le manque de luminosité de ces objets célestes si petits par rapport aux étoiles autour desquelles ils orbitent, rendaient leur détection impossible.

     Ce n'est que dans les années 1990 que les premières exoplanètes sont détectées, de manière indirecte, puis, depuis 2004, de manière directe. La plupart des exoplanètes découvertes à ce jour orbitent autour d'étoiles situées à moins de 400 années-lumière du Système solaire.

signer le

Livre d'Or

livre-or-introduction