accueil les thèmes méthodes participer ? contact
tu es le
ème visiteur. Merci !



LES CUMULONIMBUS (Cb)
Altitude :  à développement vertical : à partir de 500 mètres et jusqu'à 12 000 mètres.

    OBSERVATIONS :
         Nuage dense à extension verticale considérable en forme de montage ou de tour immense. Une partie au moins de sa région supérieure est généralement lisse, fibreuse ou striée et presque toujours aplatie; cette partie cirriforme s'étale souvent en forme d'enclume ou de vaste panache".
         Au-dessous de la base de ce nuage, très sombre, il existe fréquemment des nuages bas déchiquetés, soudés ou non avec elle, et des précipitations. Son aspect rappelle souvent celui d'un nimbostratus, pour un observateur placé au-dessous.
         Les cumulonimbus résultent de mouvements verticaux violents engendrés par le réchauffement de l'air au voisinage du sol, le jour, ou de la surface de la mer la nuit (convection thermique), le relief ou la rencontre de masses d'air d'origine et de structure thermique différentes ("fronts"), mouvements qui peuvent se propager et s'amplifier jusqu'à 10-12 km, voire 20 km d'altitude dans les régions tropicales (vitesses verticales de l'ordre de 5 à 30 m/s).
         On peut donc rencontrer les cumulonimbus de manière isolée, I'été, notamment en montagne, mais également en lignes de grains plus ou moins continues, le long des fronts froids, à nos latitudes ou le long de "tornades" en Afrique.
         La base est située le plus souvent entre quelques centaines de mètres et 2 km d'altitude aux latitudes tempérées.
         Les cumulonimbus sont parfois gigantesques. Ils peuvent atteindre plus de 10 kilomètres de diamètre et 18 kilomètres de haut, c'est-à-dire deux fois la hauteur du Mont Everest !
         A l'intérieur d'un cumulonimbus, les vents atteignent parfois la vitesse de 200 km/h.

    ESPÈCES :
         Calvus : Le cumulonimbus calvus ressemble à un cumulus congestus dans lequel certains bourgeonnements commencent à former une masse blanchâtre, avec des stries plus ou moins verticales, mais où aucune partie cirriforme ne peut être encore distinguée.          
         Capillatus : Le cumulonimbus capillatus, stade ultime du cumulonimbus en pleine maturité présente toujours à sa partie supérieure une enclume un panache ou une vaste chevelure cirriforme plus ou moins désordonnée. Générateur d'averses de grains (coups de vent), d'orages et de grêle (une averse orageuse dans nos régions peut donner jusqu'à 30 à 100 mm de pluie en une heure, soit 30 à 100 litres au m2).          


Exemple de cumulonimbus

source : http://www.alertes-meteo.com/nuages/cumulonimbus.htm

signer le Livre d'Or, merci !

les articles ?
rédigés