accueil les thèmes méthodes participer ? contact
tu es le
ème visiteur. Merci !



Le Système Solaire

les articles ?
rédigés


INTRODUCTION


Qui ne s'est jamais posé la question : je vois chaque soir, lorsque le ciel est dégagé, une étoile extrêmement brillante en plein ciel. De quoi s'agit-il ?






























Cette grosse boule lumineuse surpasse de loin l'éclat des autres étoiles et des autres planètes et que certains prennent parfois pour un OVNI !


Alors, c'est quoi, c'est qui, on veut savoir !!!……..


C'EST







Vénus est une planète (et non une étoile) du Système solaire.


Explications simplifiées

Explications complètes


INTRODUCTION


Qui ne s'est jamais posé la question : je vois chaque soir, lorsque le ciel est dégagé, une étoile extrêmement brillante en plein ciel. De quoi s'agit-il ?






























Cette grosse boule lumineuse surpasse de loin l'éclat des autres étoiles et des autres planètes et que certains prennent parfois pour un OVNI !


Alors, c'est quoi, c'est qui, on veut savoir !!!……..


C'EST


Aller directement aux autres planètes du système solaire :

Soleil - Mercure - Vénus - Terre - Mars - Jupiter - Saturne - Uranus - Neptune


Aller directement aux planètes naines :

Cérès - Pluton - Hauméa - Makémaké - Eris

Le Système solaire est le nom donné au système

planétaire composé du Soleil, de huit planètes*, ainsi

que de milliards de petits corps dont seulement une

infime partie est connue.  

Les planètes les plus proches du Soleil sont les

planètes dites telluriques, petites, rocheuses et

denses, avec une rotation lente, une surface solide,

pas d'anneaux et peu de satellites. En partant du

Soleil, on trouve Mercure, Vénus, la Terre et Mars.

Au-delà de Mars, s'ouvre le domaine des planètes

géantes, gazeuses et peu denses, avec un noyau de

faible dimension : Jupiter, Saturne, Uranus et

Neptune.

Ces planètes sont dites joviennes.

Puis, à partir de Mars, il existe une ceinture

d'astéroïdes composée de centaines de milliers de

corps, dont la taille varie de quelques mètres à

plusieurs centaines de kilomètres.


* De l'année de sa découverte en 1930, jusqu'en 2006, Pluton était

considérée, comme la neuvième planète de notre système et la plus éloignée

du Soleil. Son statut a été remis en cause par la découverte d'autres objets,

dans la même région, et de tailles équivalentes.

Depuis la décision prise par l'assemblée générale de l'Union Astronomique

internationale, de créer la dénomination, planètes naines, Pluton a donc été

reclassé dans cette catégorie, comme planète naine. Ainsi Pluton n'est plus

une planète du système solaire, mais un objet céleste appartenant au système solaire,

tout comme Cérès, Hauméa, Makémaké et Eris.






Vénus est la déesse de l'amour, de la séduction et de la beauté dans la mythologie romaine. Elle est l'équivalent de la déesse grecque, Aphrodite et à l'étrusque Turan.

Assimilée à l'Aphrodite grecque à partir du IIème siècle av. J.-C., elle présentait des spécificités qui la distinguaient probablement, à l'origine, de son homologue grecque.

Après cette assimilation, Vénus est, par imitation, la déesse de la beauté, et la mère d'Hermaphrodite et de Cupidon, dieu de l'amour, et fille de Gaïa et d'Ouranos.On dit aussi qu'elle est née du sang d'Ouranos blessé par son fils Cronos. Elle est la femme de Vulcain (dieu de la métallurgie, dieu forgeron...), mais elle le trompe avec son frère, Mars, (dieu de la guerre.).

Dans les récits fondateurs romains, et notamment l'Énéide de Virgile, elle est la mère du héros troyen Énée. Pour les alchimistes elle représente le cuivre, étant née à Chypre dont le nom grec a donné en latin cuprum, le cuivre.

Vénus est la déesse de l'amour, de la séduction et de la beauté dans la mythologie romaine. Elle est l'équivalent de la déesse grecque Aphrodite.


Elle n'est pas belle

de belle notre

planète Vénus ?

jupiter
vénus
vénus
jupiter

Vénus n’est visible que le soir à l'ouest, ou le matin à l'est.

Comme Mercure et la lune, Vénus nous présente des phases qui évoluent en fonction de la portion de la face éclairée par le soleil visible depuis la Terre.

La planète VÉNUS, est incontestablement la reine de la nuit. Elle déploie sa splendeur le soir au-dessus de l’horizon sud-ouest pendant quelques heures après le coucher du Soleil. Notre "Étoile du Soir" va même voir son éclat croître de façon spectaculaire, au point d’éclairer le paysage dans des sites suffisamment protégés des lumières artificielles en y créant des ombres portées. Cette hausse de luminosité vient de ce que Vénus se rapproche de la Terre à raison de plus d’un million de kilomètres par jour, ce qui a pour effet d’augmenter le diamètre apparent et donc la surface et l’éclat de notre belle voisine.

A la fin mars, Vénus et la Terre ne sont distante que d'un petit 42 millions de kilomètres, ce qui est très peu.

Vénus est la deuxième planète la plus proche du soleil, alors que la Terre est en troisième position.








Cette configuration fait qu’il nous est impossible de la voir en milieu de nuit : dans notre ciel, Vénus suit ou précède de près le soleil dans sa course et tour à tour, n’est visible que le soir à l'ouest, ou le matin à l'est (comme le soleil).

Suivant la position de Vénus et de la Terre sur leurs orbites respectives, l’écart apparent entre le soleil et Vénus nous apparaît variable : on parle d’élongation. Si l’élongation est petite, Vénus est près du soleil et lorsque ce dernier est juste derrière l’horizon, la planète est basse elle aussi : les arbres ou les immeubles peuvent nous empêcher de la voir. Au contraire, lorsque l’élongation est grande, Vénus est plus haute dans le ciel et l’observation devient beaucoup plus facile et intéressante.

lune
vénus
terre
mercure
soleil

Comme Mercure et la lune, Vénus nous présente des phases qui évoluent en fonction de la portion de la face éclairée par le soleil visible depuis la Terre. Lors de sa conjonction supérieure, c'est-à-dire lorsque la Terre, le Soleil, et Vénus sont alignés - mais pas forcément dans le même plan car l'orbite de Vénus est inclinée par rapport au plan de l'orbite terrestre - nous pouvons voir une pleine Vénus toute ronde avec un diamètre apparent très petit car elle se situe à plus de 250 millions de kilomètres. À l'approche de la conjonction inférieure, le croissant vénusien s'affine et son diamètre apparent croît considérablement car la distance avec la Terre diminue rapidement ; il peut alors mesurer un trentième du diamètre apparent de la lune.


La planète VÉNUS, est incontestablement la reine de la nuit. Elle déploie sa splendeur le soir au-dessus de l’horizon sud-ouest pendant quelques heures après le coucher du Soleil. Notre "Étoile du Soir" va même voir son éclat croître de façon spectaculaire, au point d’éclairer le paysage dans des sites suffisamment protégés des lumières artificielles en y créant des ombres portées. Cette hausse de luminosité vient de ce que Vénus se rapproche de la Terre à raison de plus d’un million de kilomètres par jour, ce qui a pour effet d’augmenter le diamètre apparent et donc la surface et l’éclat de notre belle voisine.

Vénus et la Terre sont lancées comme deux bolides sur les couloirs grossièrement concentriques d’une immense piste à une vitesse de respectivement 35 et 30 km/s. A la fin mars en ramenant leur distance mutuelle à un petit 42 millions de kilomètres, ce sera alors la conjonction inférieure, Vénus se trouvant entre le Soleil et la Terre, les trois astres étant alignés.

Un autre élément de l’histoire a tendance au contraire à faire décroître l’éclat vénusien. C’est le fait qu’en s’approchant de sa conjonction inférieure Vénus apparaît aux terriens sous forme de croissant de plus en plus mince, réduisant du même coup la surface apparente vue depuis la Terre. Jusqu’au 22 février l’augmentation du diamètre apparent de Vénus l’emporte sur le rétrécissement du croissant de sorte que son éclat augmente mais après cette date une chute de luminosité s’amorcera, ce qui nous amènera au mois de mars pour suivre l’amincissement du croissant. Au début de ce mois de février, Vénus a passé sa phase de dernier quartier. À l’aide d’un petit instrument grossissant une cinquantaine de fois on peut admirer le disque de la planète en forme de lune miniature mais on pourra attendre le mois de mars pour se régaler de l’élégance du croissant.

Donc, la planète VÉNUS est beaucoup plus lumineuse que toute autre planète vu dans le ciel , après le soleil et la lune.

Pourquoi Vénus est-elle si lumineuse ?

Vénus est relativement proche de la Terre. Mais cette proximité n'est pas la seule raison pour laquelle Vénus est lumineuse.

Les astronomes utilisent le terme albédo pour décrire la luminosité d' une planète en termes absolus. Lorsque la lumière du soleil frappe une planète, une partie de la lumière est absorbée par la surface ou de l' atmosphère de la planète (incidence) et l'autre partie de la lumière se reflète. L'albedo est le rapport entre la quantité de lumière asorbée et réfléchie. Plus de détails, clique ici.

Vénus a le plus haut albédo de toute les planètes majeures de notre Système solaire. Son albédo est proche de 0,7, ce qui signifie qu'il reflète environ 70 % de la lumière du soleil frappant. Lorsque la lune est proche de la Terre, elle peut être beaucoup plus brillante que Vénus, mais la lune reflète seulement environ 10 % de la lumière qui la frappe. L'albédo faible de la lune est due au fait qu'elle est faite de roches volcaniques sombres. Elle nous parait claire et lumineuse pour nous uniquement en raison de sa proximité de la Terre. La lune est à seulement une seconde-lumière de distance par rapport à la Terre, en revanche Vénus est à plusieurs minutes de lumière.

Vénus est lumineux (elle a un albédo élevé) car elle est recouverte par des nuages   très réfléchissants. Les nuages   dans l'atmosphère de Vénus contiennent des gouttelettes d'acide sulfurique, ainsi que des cristaux acides en suspension dans un mélange de gaz. Les rayons lumineux y rebondissent facilement. La lumière du soleil qui rebondit à partir de ces nuages  explique en grande partie le fait que Vénus soit si brillante.

Enfin, Vénus n'est pas le corps le plus réfléchissant dans notre Système solaire. Cet honneur revient à Enceladus, une lune de Saturne. Sa surface glacée reflète quelque 90% de la lumière du soleil frappant.





Pourquoi Vénus est-elle si lumineuse ?

Vénus est relativement proche de la Terre. Mais cette proximité n'est pas la seule raison pour laquelle Vénus est lumineuse.

Lorsque la lumière du soleil frappe une planète, une partie de la lumière est absorbée par la surface ou de l' atmosphère de la planète et l'autre partie de la lumière se reflète.

Vénus est la planète où les rayons du soleil se reflètent le plus de toute les planètes majeures de notre système solaire. Vénus reflète environ 70 % de la lumière du soleil frappant.





et maintenant, après ces amuse-gueule, entrons

dans le vif du sujet. Qu'est-ce qu'elle nous cache cette

si belle planète Vénus ?

(pour ta culture, "amuse-gueule"

est un nom masculin invariable)

et maintenant, après ces amuse-gueule, entrons

dans le vif du sujet. Qu'est-ce qu'elle nous cache cette

si belle planète Vénus ?

(pour ta culture, "amuse-gueule"

est un nom masculin invariable)

Comparons les dimensions de Vénus par rapport à celle de la Terre.

Vénus a longtemps été considérée comme la sœur jumelle de la Terre. En effet, les deux planètes sont très similaires par certains aspects et partagent de nombreuses caractéristiques physiques et orbitales :

   - elles sont nées à peu près en même temps dans le même nuage de gaz et de poussière il y a 4,6 milliards d'années

  - Vénus et la Terre sont toutes deux des planètes internes

  - leurs surfaces montrent un terrain diversifié : montagnes, plaines, plateaux élevés, gorges, volcans, arêtes et cratères d'impact

  - les deux ont peu de cratères, signe d'une surface relativement jeune

  - elles ont une atmosphère avec des nuages denses

  - leurs compositions chimiques sont très proches

  - Vénus est la planète la plus proche de nous...


Du fait de ces similitudes, on a longtemps pensé que, sous ses nuages denses, Vénus pourrait être très proche de la Terre et peut-être même abriter de la vie. Mais Vénus est, en fait, très différente de la Terre par de nombreux aspects.

Comparons les dimensions de Vénus par rapport à celle de la Terre.

Vénus a longtemps été considérée comme la sœur jumelle de la Terre. En effet, les deux planètes sont très similaires par certains aspects et partagent de nombreuses caractéristiques physiques et orbitales :

   - elles sont nées à peu près en même temps dans le même nuage de gaz et de poussière il y a 4,6 milliards d'années

  - Vénus et la Terre sont toutes deux des planètes internes

  - leurs surfaces montrent un terrain diversifié : montagnes, plaines, plateaux élevés, gorges, volcans, arêtes et cratères d'impact

  - les deux ont peu de cratères, signe d'une surface relativement jeune

  - elles ont une atmosphère avec des nuages denses

  - leurs compositions chimiques sont très proches

  - Vénus est la planète la plus proche de nous...


Du fait de ces similitudes, on a longtemps pensé que, sous ses nuages denses, Vénus pourrait être très proche de la Terre et peut-être même abriter de la vie. Mais Vénus est, en fait, très différente de la Terre par de nombreux aspects.

Vénus tourne autour du Soleil dans une orbite elliptique qui est la plus circulaire de toutes les planètes. La différence entre son aphélie et son périhélie est seulement 1,5 million de kilomètres, ce qui donne à son orbite une excentricité très faible de 0.007.

Pour la comparaison, l'excentricité de l'orbite de la Terre est 0.0167. L'inclinaison de l'orbite de Vénus sur le plan de l'écliptique est environ de 3° 24'. Vénus tourne autour du Soleil dans le sens direct, comme toutes les autres planètes du Système solaire, et la durée de sa révolution est de 224,70096 jours.


 




La vitesse de rotation de Vénus est très faible : elle s'effectue en 243,0185 jours, alors qu'il ne faut qu'un jour à la Terre pour effectuer une rotation complète.

Sa rotation s’effectue dans le sens des aiguilles d’une montre pour un observateur placé au pôle. Le Soleil s’y lève à l’ouest. On parle de rotation rétrograde (à l'envers, par rapport à la Terre et à la plupart des autres planètes).

Ainsi, la planète met 243 jours pour tourner sur elle-même et 224,7 jours pour tourner autour du Soleil.

Les causes de cette rotation rétrograde sont encore mal comprises. L'explication la plus probable est une collision gigantesque avec un autre corps de grande taille, pendant la phase de formation des planètes. L'atmosphère vénusienne aurait aussi joué un rôle : réchauffée par le rayonnement solaire, elle se serait épaissie ; l’effet de marée alors subi par Vénus aurait freiné sa rotation sur elle-même au point d’arrêter la planète et ensuite de la faire tourner dans l’autre sens.

La période de rotation a été inconnue pendant longtemps. Les observateurs aperçurent de fins détails dans l'atmosphère de Vénus qui ont semblé indiquer que les nuages pouvaient tourner en environ quatre jours, se déplaçant dans le sens opposé à la révolution orbitale de Vénus.

Enfin, en 1962, les ondes radar ont pénétré les nuages et ont permis des mesures de la période de rotation de la planète.  




Vénus tourne autour du Soleil dans une orbite elliptique qui est la plus circulaire de toutes les planètes. Vénus tourne autour du Soleil dans le sens direct, comme toutes les autres planètes du Système solaire, et la durée de sa révolution est de 224,70096 jours.


 




La vitesse de rotation de Vénus est très faible : elle s'effectue en 243,0185 jours, alors qu'il ne faut qu'un jour à la Terre pour effectuer une rotation complète.

Sa rotation s’effectue dans le sens des aiguilles d’une montre pour un observateur placé au pôle. Le Soleil s’y lève à l’ouest. On parle de rotation rétrograde (à l'envers, par rapport à la Terre et à la plupart des autres planètes).

Ainsi, la planète met 243 jours pour tourner sur elle-même et 224,7 jours pour tourner autour du Soleil.

La période de rotation a été inconnue pendant longtemps. Les observateurs aperçurent de fins détails dans l'atmosphère de Vénus qui ont semblé indiquer que les nuages pouvaient tourner en environ quatre jours, se déplaçant dans le sens opposé à la révolution orbitale de Vénus.

Enfin, en 1962, les ondes radar ont pénétré les nuages et ont permis des mesures de la période de rotation de la planète.  




Atmosphère ! Atmosphère !

Est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère ?

Qui ne connait pas cette célèbre réplique dite par Arletty dans le film Hôtel du Nord ? Film de  Marcel Carné sorti en 1938.

Le dialogue, écrit par Henri Jeanson, se déroule entre Raymonde (Arletty, une prostituée) et Edmond (Louis Jouvet son protecteur). Ils sont sur une écluse qui enjambe le canal Saint-Martin, non loin de l'Hôtel du Nord que l'on aperçoit. Edmond veut partir à la pêche à La Varenne et se plaint de Raymonde qu'il trouve trop collante, elle voudrait qu'il aille avec elle à Toulon.


M. Edmond : J’ai besoin de changer d’atmosphère, et mon atmosphère, c’est toi.

Mme Raymonde : C’est la première fois qu’on me traite d’atmosphère ! Si je suis une atmosphère, t’es un drôle de bled ! Les types qui sortent du milieu sans en être et qui crânent à cause de ce qu’ils ont été on devrait les vider ! Atmosphère ! Atmosphère ! Est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ? Puisque c’est ça, vas-y tout seul à La Varenne ! Bonne pêche et bonne atmosphère !

Au milieu du XVIIIe siècle, lors de l'observation du transit de Vénus de 1761, l'astronome M. V. Lomonossov a rapporté la présence d'un halo (phénomène optique - cercle ou taches de lumières - apparaissant autour du soleil, de la lune ou d'une source de lumière puissante) qu'il a attribué à l'existence d'une atmosphère autour de Vénus.

Bon, et bien, c'est pas de l'atmosphère du film de Marcel Carné dont on va parler, mais celle de notre si sympathique planète Vénus…

Atmosphère ! Atmosphère !

Est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère ?

Qui ne connait pas cette célèbre réplique dite par Arletty dans le film Hôtel du Nord ? Film de  Marcel Carné sorti en 1938.

Le dialogue, écrit par Henri Jeanson, se déroule entre Raymonde (Arletty, une prostituée) et Edmond (Louis Jouvet son protecteur). Ils sont sur une écluse qui enjambe le canal Saint-Martin, non loin de l'Hôtel du Nord que l'on aperçoit. Edmond veut partir à la pêche à La Varenne et se plaint de Raymonde qu'il trouve trop collante, elle voudrait qu'il aille avec elle à Toulon.


M. Edmond : J’ai besoin de changer d’atmosphère, et mon atmosphère, c’est toi.

Mme Raymonde : C’est la première fois qu’on me traite d’atmosphère ! Si je suis une atmosphère, t’es un drôle de bled ! Les types qui sortent du milieu sans en être et qui crânent à cause de ce qu’ils ont été on devrait les vider ! Atmosphère ! Atmosphère ! Est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ? Puisque c’est ça, vas-y tout seul à La Varenne ! Bonne pêche et bonne atmosphère !

Bon, et bien, c'est pas de l'atmosphère du film de Marcel Carné dont on va parler, mais celle de notre si sympathique planète Vénus…

Le dioxyde de carbone (CO2, 96,5 %) et l'azote (N2, 3,5%) représentent à eux seuls plus de 99,9% de la composition. L'analyse par chromatographie en phase gazeuse, à partir de la mission automatique Venera-11 (1978), a révélé de nouveaux constituants moléculaires minoritaires tels que H2, O2, Kr, H2O, H2S et COS.

La présence de dioxyde de soufre (SO2) est établie en 1979. Bien qu'en faibles quantités, ce gaz très réactif est un élément essentiel de la chimie de l'atmosphère de Vénus.

De la vapeur d'eau a été détectée en extrêmement faibles quantités, ce qui fait de Vénus la planète la plus sèche du Système solaire. Les rapports de mélange de CO, H2O et SO2 varient de manière importante avec l'altitude et traduisent les réactions d'équilibre chimique entre les différents constituants.

La troposphère de Vénus ne reçoit pas de lumière solaire aux longueurs d’onde inférieures à 400 nanomètres. Ce fait constitue une différence essentielle entre l’atmosphère de Vénus et les atmosphères de la Terre et de Mars, quasi transparentes au rayonnement solaire.


Au milieu du XVIIIe siècle, lors de l'observation du transit de Vénus de 1761, l'astronome M. V. Lomonossov a rapporté la présence d'un halo (phénomène optique - cercle ou taches de lumières - apparaissant autour du soleil, de la lune ou d'une source de lumière puissante) qu'il a attribué à l'existence d'une atmosphère autour de Vénus.

Le dioxyde de carbone (CO2, 96,5 %) et l'azote (N2, 3,5%) représentent à eux seuls plus de 99,9% de la composition.

De la vapeur d'eau a été détectée en extrêmement faibles quantités, ce qui fait de Vénus la planète la plus sèche du Système solaire.

La troposphère de Vénus ne reçoit pas de lumière solaire aux longueurs d’onde inférieures à 400 nanomètres. Ce fait constitue une différence essentielle entre l’atmosphère de Vénus et les atmosphères de la Terre et de Mars, quasi transparentes au rayonnement solaire.


La pression atmosphérique à la surface de Vénus est d’environ 91 atmosphères terrestres. Elle correspond à la pression qui règne à près d'1 km de profondeur dans les océans terrestres.

Cette pression monumentale est due au dégazage intense de la roche à haute température, c'est-à-dire qu’elle est la conséquence de l'extrême effet de serre qui a desséché toute la planète et empêche ainsi la formation des carbonates, qui sur Terre retiennent une quantité équivalente de CO2 dans sa croûte. Ceci explique l’omniprésence du dioxyde de carbone dans l'atmosphère vénusienne.

Evolution de la pression en fonction de l’altitude donnée par le modèle VIRA. On observe une pression d’une atmosphère à une altitude de 50.5 km. (credit: IASB)

L’observation, à la fin des années 1950, d’émissions radio centimétriques, identifiées comme étant dues au rayonnement thermique du sol et indiquant une température de surface extrêmement élevée, fut confirmée par les mesures radio de la sonde américaine Mariner-2 en 1962, puis par les premières missions soviétiques Venera. La température au sol est proche de 460,0C.

Le profil de température entre 0 et 100 kilomètres diffère notablement du profil terrestre.

Dans le cas de la Terre, on observe une inversion de température vers 12 kilomètres d’altitude, la température se mettant alors à croître avec l’altitude et présentant un maximum vers 45 kilomètres (la zone de gradient thermique positif définissant la stratosphère. La stratosphère est la seconde couche de l'atmosphère terrestre, se situant au-dessus de la troposphère et sous la mésosphère.

Ce phénomène est dû à la présence d’ozone O3 et, dans une moindre mesure, d’oxygène moléculaire O2, qui absorbent le rayonnement ultraviolet solaire et chauffent l’atmosphère.

L’observation, à la fin des années 1950 indiquant une température de surface extrêmement élevée, fut confirmée par les mesures radio de la sonde américaine Mariner-2 en 1962, puis par les premières missions soviétiques Venera.

La température au sol est proche de 460,0C.

Le profil de température entre 0 et 100 kilomètres diffère notablement du profil terrestre.

Dans le cas de la Terre, on observe une inversion de température vers 12 kilomètres d’altitude, la température se mettant alors à croître avec l’altitude et présentant un maximum vers 45 kilomètres.

Ce phénomène est dû à la présence d’ozone O3 et, dans une moindre mesure, d’oxygène moléculaire O2, qui absorbent le rayonnement ultraviolet solaire et chauffent l’atmosphère.

suite >

suite >

Vénus suite 1 Vénus suite 1

Cette température ne résulte pas uniquement de la proximité du Soleil. Il faut également tenir compte des nuages qui réfléchissent une grande partie du rayonnement incident vers l’espace, de sorte que le flux net d'énergie au niveau de la surface de Vénus est inférieur à celui reçu par la Terre.

Mais une planète émet elle-même de l’énergie sous forme thermique. Il s’établit donc un équilibre entre la quantité d’énergie apportée de l’extérieur, celle produite par la planète et l’énergie absorbée par son atmosphère.

Cette température ne résulte pas uniquement de la proximité du Soleil. Il faut également tenir compte des nuages qui réfléchissent une grande partie du rayonnement incident vers l’espace, de sorte que le flux net d'énergie au niveau de la surface de Vénus est inférieur à celui reçu par la Terre.

Mais une planète émet elle-même de l’énergie sous forme thermique. Il s’établit donc un équilibre entre la quantité d’énergie apportée de l’extérieur, celle produite par la planète et l’énergie absorbée par son atmosphère.

Distance moyenne au Soleil : 108 000 000 de km (0,72 fois celui de la Terre)

Rayon : 6051,8 (0,95 celui de la Terre)

Volume : 0,88 fois celui de la Terre

Masse : 4871 milliards de milliards de tonnes (0,82 fois le Terre)

Densité : 5,24 g/cm3

Superficie : 0,902lq fois celle de la Terre

Gravité : 8,87 m/s2 (45 kg sur Terre -> 41 kg sur Vénus)

Période de rotation : 243 jours

Periode de révolution : 224,7 jours

Température de surface : 460°C

Vitesse orbitale : 126 077 km/h

Inclinaison de l'orbite sur l'écliptique : 3,23'

Composition de l'atmosphère : gaz carbonique : 96%, azote : 3%, acide sulfurique, vapeur d'eau, gaz rares 1%.

Satellite : 0 Vénus n'en possède aucun !



Distance moyenne au Soleil : 108 000 000 de km (0,72 fois celui de la Terre)

Rayon : 6051,8 (0,95 celui de la Terre)

Volume : 0,88 fois celui de la Terre

Masse : 4871 milliards de milliards de tonnes (0,82 fois le Terre)

Densité : 5,24 g/cm3

Superficie : 0,902lq fois celle de la Terre

Gravité : 8,87 m/s2 (45 kg sur Terre -> 41 kg sur Vénus)

Période de rotation : 243 jours

Periode de révolution : 224,7 jours

Température de surface : 460°C

Vitesse orbitale : 126 077 km/h

Inclinaison de l'orbite sur l'écliptique : 3,23'

Composition de l'atmosphère : gaz carbonique : 96%, azote : 3%, acide sulfurique, vapeur d'eau, gaz rares 1%.

Satellite : 0 Vénus n'en possède aucun !